employé qui explique
Financement : où en sont les PME ?
7 septembre 2017
 
 

B.A.-BA : les banques en ligne pour les pros


 
 
La gestion du compte en banque est l’une des premières préoccupations des clients des experts-comptables. Aujourd’hui, il est possible de leur proposer une nouvelle famille de service extrêmement innovante : la banque en ligne pour les TPE/PME, également connue sous le nom anglais de Bank as a Service. L’objectif ? Gagner en simplicité, payer moins cher sa banque… sans renoncer aux services et à la qualité. Mais est-ce pour autant la solution ultime ? Faisons le point.
 
 

Banques en ligne pour les professionnels : qu’est-ce que c’est ?


Chez les particuliers, les banques en ligne ont le vent en poupe : Boursorama a dépassé le cap du million de clients, Hello Bank en compte plus de 2,5 millions en Europe, ING Direct se positionne comme l’alternative la plus connue aux banques classiques … La Bank as a Service, c’est la déclinaison de ces établissements « virtuels » pour les professionnels, tout simplement !

Les Banks as a Service pour les professionnels proposent en effet des offres spécialement adaptées aux TPE, PME et autoentrepreneurs. Les entreprises peuvent alors gérer et suivre leurs comptes directement depuis un smartphone ou une interface web, effectuer la plupart des opérations du quotidien en ligne, commander des documents, ou encore contacter un conseiller.

Les avantages des banques en ligne pour les pros


Si nombre de vos clients pourraient être amenés à vous interroger sur la Bank as a service pour les professionnels, c’est parce que ces établissements ne manquent pas d’avantages.
Ainsi :

  • Ils coûtent moins cher que les banques traditionnelles. Les tarifs appliqués sont en effet beaucoup plus avantageux, de l’ordre d’une dizaine d’euros H.T. selon les établissements. Un soulagement pour les professionnels, par exemple en phase de démarrage, obligés de surveiller très étroitement leurs comptes par manque de liquidités.
  • Ils sont très simples à prendre en main. Un clic suffit pour réaliser un virement, commander un chéquier, valider un prélèvement… La navigation sur smartphone est également optimisée, toujours dans un esprit d’expérience utilisateur optimale. Enfin, pour souscrire un produit, il suffit de compléter un formulaire pour l’envoyer ensuite par courrier.
  • Ils n’oublient pas la dimension « conseil » d’une banque. Les banques traditionnelles avaient pour elles la présence de conseillers, disponibles pour les professionnels. Les banques en ligne ont rattrapé leur retard initial en la matière, puisque des conseillers bancaires peuvent être joints à des horaires étendus (plus tôt le matin et plus tard le soir que les banques classiques), par téléphone, par tchat ou par mail.
  • Ils sont sécurisés. Cryptage avancé, surveillance des opérations suspectes… la Bank as a Service a les moyens d’assurer à leurs clients que leurs données financières ne sont pas en danger.


Des services au diapason des attentes des professionnels… mais quelques manques


Sur une banque en ligne, vos clients pourront avoir accès à de nombreux services indispensables pour les professionnels. Ainsi, en plus de la classique commande de chéquier et de carte bancaire (VISA ou MasterCard), ils auront la possibilité de réaliser des virements groupés, de créer des virements permanents pour le paiement des salaires, d’imprimer un RIB… Bref, tout ce que l’on peut faire avec une banque classique.

Tout n’est cependant pas idéal, puisque la Bank as a Service souffre encore de quelques inconvénients :
  • Il n’est pas possible de négocier un découvert autorisé ;
  • Elles ne proposent pas encore de prêts professionnels ;
  • Elles ont les avantages des startups (visions neuves, applications modernes, envie de disrupter le secteur…) mais elles en ont les inconvénients. Ainsi, elles sont moins solides financièrement que les grands groupes, que deviendront vos avoirs en cas de faillite ?
  • On ne peut pas migrer un prêt d’un compte classique à un compte en ligne...


Qonto, AnyTime, Iban First, Monaize… différents types de banque, différentes cibles


Les exemples de Banks as a Service pour les professionnels ne manquent pas. Toutes n’offrent pas les mêmes possibilités, c’est pourquoi il est important de conseiller à vos clients de bien comparer les offres et les tarifs.

Citons, par exemple, Monaize, dont le lancement a eu lieu au mois de juillet. Iban, carte bancaire, assurance professionnelle comprise… tout est prévu pour une gestion bancaire saine et facilitée. Sa particularité : la possibilité de lancer des opérations de financement en crowdlending !

Autre banque en ligne, AnyTime. Elle s’adresse aux associations, aux artisans, aux autoentrepreneurs, et à tous les types d’entreprise. Elle permet de profiter, en plus des « classiques » attendus d’une banque, d’un terminal de paiement en carte bancaire, pour faciliter les encaissements.

Dans la catégorie « sans frontières », mentionnons IbanFirst. Cette banque propose un compte professionnel international, permettant d’économiser sur les frais de change et de simplifier les virements d’une devise à l’autre. Idéale pour vos clients présents sur plusieurs marchés, qui souhaitent économiser sur les frais inhérents à ce type d’activité.

Mentionnons, enfin, Qonto. La startup, qui souhaite être une alternative bancaire pour les petites entreprises et les freelances, vient de boucler un tour de table de 10 millions d’euros auprès d’investisseurs. Et ce moins de 6 mois après sa levée d’amorçage, de 1,6 million d’euros. Sa promesse ? Une gestion 100 % en ligne des comptes, collaborative si besoin,avec suivi des transactions en temps réel sur smartphones !


La Bank as a Service (à ne pas confondre avec les néobanques, qui sont des établissements de paiement regroupant plusieurs briques technologiques pour améliorer l’expérience utilisateur) représente une alternative crédible pour les professionnels, notamment en phase de lancement. Attention cependant, elles souffrent de quelques manques, par exemple s’agissant des possibilités de financement, qui ne leur permettent pas encore de remplacer les établissements traditionnels !
 
 
 
DEMANDER UNE DÉMO